LE CYCLISME : PLUS QU'UN SPORT, UNE PASSION

Je m'appelle Hanna Lutz, j'ai 28 ans et je vis à Esslingen près de Stuttgart en Allemagne
WOMEN CYCLING IS A PASSION @FLUFTEL

 

Comment et quand as-tu commencé à faire du vélo ? J'ai commencé à faire du vélo quand j'étais enfant, mais je n'avais pas le droit d'avoir un vélo de route. Je l'ai acheté en 2016 et j'étais tellement fière mais il était trop grand, comme la plupart des vélos. Puis un bon ami m'a construit un nouveau vélo de route et là, la vraie passion a commencé et je ne suis jamais sorti sans mon vélo. Depuis les vélos vont et viennent, et je me suis découvert un grand amour : les vélos à pignon fixe. Un an plus tard, j'ai traversé les Alpes françaises avec mes amis de Stuttgart.

As-tu une routine d'entraînement, ou le fais-tu en fonction de tes envies du moment ? Je n'ai pas vraiment de routine d'entraînement, je fais tous les jours 60 kilomètres pour aller au travail et le week-end je fais des excursions avec mes amis ou seule, j'aime les longues distances.

Comment as-tu progressé dans le cyclisme ? As-tu rejoint un club, pris un entraîneur ? J'ai trouvé de bons amis à Stuttgart dans le club de cyclisme Heaven and Hell et j'ai ainsi rencontré de plus en plus de gens formidables qui partagent tous le même amour. J'ai beaucoup appris sur le bikepacking et les longues randonnées, sur le vélo fixe... Je n'ai pas et ne veux pas de vélo d'appartement, le vélo est plus qu'un sport pour moi, c'est une passion, presque une obsession.

Comment te définis-tu aujourd'hui en tant que cycliste ? Je pense vraiment que je suis une cycliste parce que ma vie serait tellement vide sans. Il ne s'agit pas seulement de rouler, ma journée entière est définie par le vélo. Toutes les vacances sont consacrées à la randonnée à vélo, les visites aux amis et à la famille se font toujours à vélo. Je n'ai jamais eu de voiture, le train est la dernière solution, le reste se fait à vélo.

As-tu modifié ton alimentation ou ton mode de vie depuis que tu as commencé à faire du vélo ? Eh bien, l'alimentation est très importante, je pense, quand on fait autant de vélo. Je fais donc plus attention à mon corps et à ce que je mange. Bien sûr, parfois, les gâteaux et autres aliments ne posent pas de problème, mais je veux un corps sain pour faire toutes les courses, alors je dois le porter. Je suis végétarienne et je mange beaucoup de fruits et de légumes, des protéines et bien sûr des noix.

Cyclist life is doing want you want to do

Quel conseil donnerais-tu à une femme qui veut commencer à faire du vélo ? Une femme qui veut commencer a besoin d'un cerveau fort, beaucoup d'hommes n'acceptent pas les femmes sur un vélo, surtout quand elles sont rapides. Vous n'avez pas besoin d'avoir peur, faites-le, faites-le pour vous, et osez franchir vos propres frontières. Roulez sur les distances que vous voulez, pas sur ce que les autres vous disent qu'il est possible de faire.

Quel est le plus bel endroit où tu as roulé ? Le plus bel endroit était un lac derrière le col de l'Oberallpass dans les Alpes suisses, j'y étais avec mon meilleur ami Manuel et c'était tellement incroyable que je ne voulais pas rentrer à la maison après. Et bien sûr, chaque haute montagne.

Peux-tu partager avec nous le souvenir de cyclisme que tu as le plus apprécié ? Le plus grand souvenir de vélo a été le tour de Genève à Nice avec le vélo à pignon fixe. Tellement de beaux endroits, tellement de douleur dans les jambes et tellement de bons amis autour de moi, je pense que c'était le meilleur souvenir.

Et la dernière question pour la communauté, lorsque tu fais du vélo dans ta région, as-tu des adresses de ravitaillement à nous recommander ? Dans ma région, il y a beaucoup de belles balades autour de Stuttgart, peut-être surtout le Rotenberg et ensuite il faut manger la meilleure glace de la ville au Schleckerei

Vous pouvez suivre Hanna sur Instagram: @fluftel
Photos : @mach_bar

women cycling in stuttgart