Wilma Queen - Margot Dauvergne

Chez Wilma, on est une grande famille de meufs qui avançons ensemble afin de faire bouger les codes du cyclisme féminin 🤘
Pour vous faire découvrir les contours de notre Wilma way of life, on s'est associées à des femmes puissantes.
Let's us introduce you to nos ambassadrices 💜


Qui es-tu ?
Bonjour je m’appelle Margot, j’ai 29 ans, infirmière libérale et maman d’un petit garçon qui aura un  an en octobre ! Je suis passionnée de triathlon depuis 2017 et l’heureuse humaine de Loxen un beagle avec qui je pratique le canicross.


Peux-tu nous raconter ta première fois à vélo ?
Ma première fois en vélo de route c’était en 2017 lorsque je préparais mon premier vrai triathlon. Le père Noel m’avait apporté mon tout premier vélo à pédale automatique. J’avais très très peur d’apprendre à en faire dans les rues de Lyon alors c’est un ami qui m’a apprit le fonctionnement et qui m’a accompagné dans mon premier ride lyonnais. J’ai bien entendu chuté sur ce premier parcours en pédale automatique et j’ai beaucoup stressée ! Mais apprendre à en faire dans Lyon m’a permit d’être très à l’aise partout ensuite !

 

Aujourd’hui, que signifie ta pratique dans ton quotidien ?
Ma pratique me permet de prendre un temps pour moi, un temps où je pense à plein de trucs mais aussi à pas grand chose parfois ! C’est une coupure dans ma vie de jeune maman, je fais le plein d’endorphines, ça me fait du bien au corps et à la tête. Je pars rechargé pour le reste de la journée.

 

Ta plus grande réussite et ton plus grand apprentissage ?
Je suis fière de réussir à trouver un équilibre avec toutes les facettes de ma vie. De me donner des objectifs et de m’organiser pour arriver à les concrétiser.

Mon plus grand apprentissage est mental. J’ai encore du mal à croire que je suis capable de faire telle ou telle chose. Que je suis assez forte pour cela, que ce n’est pas que pour les autres. Je me suis déjà déçue sur des courses car mentalement j’ai « laché ». J’apprends encore à me faire confiance et surtout à croire en moi. Le sport est d’une grande aide dans cet apprentissage. 

 

Pourquoi Wilma ?
Car le cyclisme féminin (et le sport féminin en général) manque de lumière. Car c’est une entreprise française. Car c’est une marque inclusive. Car j’aime les valeurs que Wilma véhicule !

 

Un anecdote drôle de ride ?
Le fait que j’ai un sens de l’orientation pas très bon et qu’il m’arrive de me tromper régulièrement d’itinéraires et de me perdre ça compte ? Haha

 

Quel est ton produit préféré et pourquoi ?
Vis à vis de la réponse précédente, vous comprendrez que mon indispensable est un bon GPS !

Sinon chez Wilma je suis amoureuse de mon BLOODY QUEEN. Une révolution que toutes les femmes cyclistes devraient se procurer !


Ta meilleure punchline à une remarque sexiste sur les femmes cyclistes ?
Que leur virilité ne va pas s’envoler parce que les femmes se mettent au vélo de route, en 2022 il est grand temps d’accepter qu’on peut aimer ce sport et rouler la tête dans le guidon ! La petite française à bicyclette, la baguette sous le bras et sa jupe au vent, c’est pas forcément l’image à laquelle les petites filles veulent s’identifier aujourd’hui quand on leur parle de femmes sur un vélo.

 

Pour suivre les aventures de Margot, ça se passe par 👉  ici 👈