Les héroïnes du cyclisme féminin

On vous a déjà présenté 4 femmes qui ont écrit l'histoire du cyclisme féminin. Aujourd'hui on vous propose de découvrir 4 nouvelles femmes fortes et ambitieuses des années 1900 - 1950. Bonne lecture !

*****billie Fleming women cycling

BILLIE FLEMING - British 1914-2014

Billie Fleming s'est lancée dans le cyclisme avec passion à l'âge de 18 ans, parcourant le Royaume-Uni pour promouvoir les bienfaits du vélo sur la santé auprès du grand public. C'est à l'âge de 24 ans (en 1938) qu'elle établit le record féminin de la plus longue distance parcourue en un an. Record de 47,641 km (une moyenne de deux Tours de France consécutifs). Son record était encore valable jusqu'en 2015.

Le Tour de Billie a suscité beaucoup d'intérêt et de fascination de la part des autres femmes cyclistes et l'attention de la presse internationale. Avant de réaliser ce record, elle a demandé à ses sponsors (Rudge-Whitworth Cycles et Cadbury Chocolate) un équipement de qualité (et des pauses gourmandes de qualité).

Elle s'est débrouillée toute seule : elle roulait pendant la journée, faisait des pauses dans des cafés et donnait des conférences sur le cyclisme et le fitness le soir. Elle notait chaque jour ses kilomètres en utilisant le système de points d'enregistrement et les cartes de signature du magazine Cycling.

Après son tour du monde, elle envisage de traverser les États-Unis mais la seconde guerre mondiale l'en empêche. Elle se tourne alors vers une discipline peu connue : la course en tricycle. Cette fois, il s'agit de vitesse et non d'endurance. Elle établit 3 nouveaux records et souhaite rejoindre l'association exclusive des tricycles, mais l'entrée lui est refusée (3 records n'étant probablement pas suffisants) (pour une femme...)

Aujourd'hui encore, Bille Fleming est une source d'inspiration pour de nombreuses femmes. En 2015, un Tour hommage a été organisé dans le but de recréer son célèbre record de 1938. Elle est décédée à l'âge de 100 ans (suite aux bienfaits du vélo sur la santé).

*****

Joyce Barry cyclist women

JOYCE BARRY - Australian 1919-1999  

Joyce Barry va découvrir le vélo malgré elle. Souffrant d'une pneumonie, son médecin lui conseille de faire du vélo pour faciliter son rétablissement. (et il a bien fait). Elle va devenir l'une des meilleures cyclistes d'Australie. Entraînée par "le plus grand cycliste d'Australie" : Hubert Opperman.


Retour sur 3 de ses records :

  • Ambitieuse, elle annonce à 17 ans son intention de défier le record de Sydney à Melbourne (914 km), qui était alors de 3 jours et 1 heure (détenu par Billie Samuels en 1935). Douze mois après son annonce, Joyce bat le record, en 2 jours et 2 heures (Croire en soi n'a jamais été aussi vrai).
  • En 1938, elle établit un record féminin : 1782 km en 7 jours.
  • Puis un record mondial de sept jours de cyclisme continu. Ce record a été suivi de nombreux autres records de cyclisme de longue distance, sponsorisés par la Marvin Star (un fabricant australien de bicyclettes).

Elle est devenue un modèle pour de nombreuses femmes cyclistes, à qui elle prodigue toujours conseils et encouragements.

*****Eileen Gray women cyclist

EILEEN GRAY - British 1920-2015

Elle a organisé des événements, des réunions, siégé à des comités nationaux et fait pression pendant des années pour que les femmes soient prises au sérieux sur la route et sur la piste.

Eileen Gray a découvert le cyclisme grâce à une grève des chemins de fer qui l'empêchait de se rendre au travail. Elle était ingénieur dans une usine de moteurs. Elle décide alors de se rendre au travail à vélo. C'est là que commence son histoire avec le vélo. Passionnée, elle s'inscrit rapidement dans un club cycliste (le seul qui accepte les femmes). Elle fera par la suite beaucoup pour ce sport : elle crée la Women's Cycle Racing Association (WRCA) et au sein de cette association naît la première équipe cycliste féminine internationale en Grande-Bretagne.

En 1955, elle convainc l'UCI (Union Cycliste Internationale) d'enregistrer officiellement les records sur piste des femmes. Les femmes ont pu (officiellement) participer aux championnats du monde.

Elle a été présidente de la Fédération britannique de cyclisme (aujourd'hui connue sous le nom de British cycling), qui a contribué à renforcer la position des femmes dans le cyclisme. Elle a fait pression avec succès pour l'inclusion du cyclisme féminin dans les Jeux olympiques à partir de 1984.

"Le cyclisme est la seule chose qui m'a fait passer du statut de jeune femme timide à celui de personne sûre d'elle..."

*****eileen sheridan woman cyclist

EILEEN SHERIDAN - British, 1923

Eileen (again ! serait-ce le nom du cyclisme féminin ?) Sheridan est un petit bout de femme (1m50) mais n'a certainement pas un petit parcours. Spécialisée dans le contre-la-montre et le cyclisme sur route. Elle a rejoint le Coventry Cycling Club en 1944, où elle a reçu beaucoup d'aide et de grandes amitiés.

Elle a tout de suite aimé l'esprit du club (les moments passés là-bas ont été parmi les plus heureux de sa vie). Elle en a été la présidente et en est toujours membre aujourd'hui.

3 championnats et 5 records sur route. Elle est une force positive pour le cyclisme et parle encore avec enthousiasme de sa passion.

Elle a passé les années 40-55 sur son vélo, établissant tous les records de la Women's Road Records Association. Hercules bikes la sponsorise en 1950. Elle participe à de nombreuses courses sur piste, mais ce sont les courses contre-la-montre sur route et les courses chronométrées qui la passionnent et qui sont devenues sa spécialité.

Entre 1945 et 1955, elle bat 21 records féminins. Nombre d'entre eux ont été maintenus pendant des décennies, certains jusqu'à la fin du siècle, et d'autres, comme ses courses Londres-Liverpool et Londres-Edinburgh, sont toujours d'actualité.

Elle raconte l'histoire de ses débuts à vélo : "Nous avions l'habitude de rouler avec nos shorts larges, non rembourrés bien sûr, et un pull avec une poche sur le devant où nous gardions notre nourriture. Elle s'ouvrait comme une voile lorsque nous pédalions ! Je portais des shorts en peau de chamois quand je faisais des courses, mais c'était aussi intelligent que ça ! Il n'y avait pas de douches ni rien. On finissait, on découvrait notre temps, et on rentrait à la maison!''
"La preuve de leur préparation intense est les glorieux résultats obtenus par nos cyclistes féminines - qu'elles méritent vraiment. Je souhaite à tout le monde un bon cyclisme !"

*****
En attendant le prochain épisode, vous pouvez regarder Spinning Wheels : the sport of cycling in the 1950s, un film documentaire, réalisé par Dunlop.  Un film auquel Eileen Sheridan a participé.

*****

Vous avez manqué le premier épisode de nos héroïnes du cyclisme ? Retrouvez l'article juste ici !