Les pionnières du cyclisme féminin

Au début des années 1800, la bicyclette s'avère être un excellent moyen de transport pour les femmes, malgré l'opinion publique. Critiquée par la société pour son manque d'élégance, considérée comme dangereuse pour la fertilité par les médecins et décriée comme immorale par certains hommes, la bicyclette va surmonter les préjugés et les critiques pour devenir un élément incontournable de la fin du XIXe siècle. Et ce, grâce à des femmes plutôt courageuses. Retour sur 4 d'entre elles qui ont commencé à écrire l'histoire du cyclisme féminin.

BLANCHE D’ANTIGNY 1840-1874- Française

Elle était une star du théâtre et de l'opéra français. Elle fut l'une des premières femmes à être peinte et représentée avec son vélo. Il semble qu'elle ait été la première femme à faire du vélo en public et pour cela elle a rempli un formulaire d'autorisation préfectorale pour pouvoir porter un pantalon.

Blanche aurait donc largement contribué à l'émancipation des femmes. Parisienne, elle excelle dans les domaines fédéraux : le journalisme, le cirque et le théâtre. Pendant la guerre franco-prussienne, elle accueille les blessés dans son hôtel particulier. Elle fait de la publicité pour les vélos Michaux. ( Pierre Michaux a créé et développé la fabrication de vélocipèdes à pédales). Elle fut également le modèle de l'héroïne de "Nana" d'Émile Zola. 

*****

LADY HARBERTON (FLORENCE WALLACE POMEROY) 1843-1911- Britannique
lady Barberton cycling
Engagée dans le cyclisme, la liberté et la féminité. Elle a été présidente de la Western Rational Dress Society. À la fin du 19e siècle, Lady Harberton a été l'une des leadeuses du mouvement des femmes qui ont fait campagne pour leur droit d'utiliser une bicyclette. Elle a été l'une des premières à promouvoir une tenue adaptée à la bicyclette.  À l'époque, la bicyclette offrait de nouvelles libertés que les femmes n'avaient pas. Elle permettait de se déplacer seule et de faire de l'exercice physique. Passionnée de cyclisme, elle a entraîné d'autres groupes de femmes cyclistes par la suite et a constitué une étape importante sur la voie de l'émancipation féminine.

*****

ANNIE COHEN KOPCHOVSKY 1870-1947 - Americaine

Annie Londonderry women cycling

La première femme à faire le tour du monde à vélo. C'est le 25 juin 1894, à l'âge de 23 ans, que cette jeune femme indépendante se lance le défi de faire le tour du monde à vélo. Elle voulait prouver que les femmes étaient tout aussi capables que les hommes (à noter qu'à cette époque, les femmes n'avaient pas le droit de vote). Dans son bloomer et sa bicyclette d'homme et son sponsor (Londonderry Lithia Spring Water Company) elle est partie pour 15 mois et elle est revenue le 12 septembre 1895. C'est un bel exploit physique et d'endurance pour Annie. Pour en savoir plus, regardez le documentaire The New Women : Annie Londonderry Kopchovsky.

*****

ALFONSINA STRADA 1891-1959 - Italienne

alfonsina Strada cycling woman

La première femme qui a participé au grand tour cycliste masculin d'Italie. Alfonsina a participé à sa première course à 13 ans et a remporté toutes les courses féminines dans lesquelles elle était engagée. Au cours de sa carrière, elle a remporté 36 courses devant des hommes. En 1911, elle a battu le record de l'heure chez les femmes (détenu par la Française Louise Roger). Sa famille voulait qu'elle arrête le cyclisme, elle a refusé, et elle s'est entraînée elle-même pour le Giro d'Italia. Elle est l'une des 30 à franchir la ligne d'arrivée. Elle changea ensuite son nom en Alfonsino Strada, afin de pouvoir participer au grand tour cycliste masculin et devint ainsi la première femme à y participer officiellement.

*****

Et c'est en luttant, et surtout en faisant du vélo, que les femmes ont acquis le droit à la liberté, à la mobilité et à l'émancipation.
" Le vélo a fait plus pour l'émancipation des femmes que n'importe quoi au monde. Je persiste et je me réjouis chaque fois que je vois une femme sur un vélo " Susan B. Anthony : Militante américaine des droits des femmes, 1896.

Retrouvez les héroïnes du cyclisme féminin dans un autre article du blog Wilma !