Wilma Queen - Marine

Chez Wilma, on est une grande famille de meufs qui avançons ensemble afin de faire bouger les codes du cyclisme féminin 🤘
Pour vous faire découvrir les contours de notre Wilma way of life, on s'est associées à des femmes puissantes.
Let's us introduce you to nos ambassadrices 💜

Multitâches, compétitive et accro au sport, Marine nous parle de son parcours

Qui es-tu ?

Hello, moi c'est Marine, j'ai la trentaine. Je suis Française, et je vis actuellement à Londres. J'ai grandi entre Paris et le sud de la Bretagne où ma famille vit. J'ai déménagé à Londres en 2014 et je n'ai pas regardé en arrière depuis. Je vais régulièrement en Suisse pour rejoindre ma sœur et être plus proche de la montagne et de toutes les ascensions !

Si tu devais choisir 3 adjectifs pour te définir, lesquels seraient-ils ?

Dévouée ! Persévérante ! Compétitive (très) !
Je fais du sport depuis toute petite, la plupart du temps en compétition : équitation, ski (slalom et GS principalement) mais aussi ski nautique. J'essaie toujours d'être meilleure qu'hier en toute chose.

Quand as-tu commencé le vélo ? Qu'est-ce qui t'a poussée à choisir le cyclisme plutôt qu'un autre sport ?

J'ai commencé à faire du vélo après que ma sœur m'ait forcée à faire du spinning (vélo d'intérieur). J'ai d'abord détesté ça, je pensais que ma fréquence cardiaque allait exploser, mes jambes brûlaient, j'avais l'habitude de faire des cours à la salle de gym mais pas ça. Puis elle a acheté un vélo et je me suis dit que j'allais tenter le coup.

J'ai eu un vélo en 2015, un Cannondale Synapse Alu disc 105 que je n'ai pas vraiment utilisé. En 2017, j'ai décidé d'acheter un nouveau vélo pour Londres avec mon programme "cycle to work". J'ai pris un Orbea Orca, j'avais peur du vélo à Londres et peur de rejoindre un club, je pensais que tout le monde était fort et que je n'avais pas ma place.

Ce n'est que lorsque j'ai décidé de faire un camp de cyclisme à Majorque que j'ai réalisé que je pouvais rouler en groupe et faire une randonnée de plus de 80 km. J'ai alors commencé à regarder les clubs à Londres, j'ai fait un peu de vélo avec RCC, avec Islington et lorsque je me suis blessée à la cheville pour la 3e fois en ski nautique, j'ai décidé de faire plus de vélo. C'était l'été 2018.

Maintenant, je ne vais presque plus à la salle de sport. Je suis de plus en plus mauvaise en tractions, mais je suis chaque jour un peu meilleure en cyclisme.😊

Woman with a bike

Pratiques-tu d'autres sports ?

Je continue à faire du ski nautique de temps en temps, à skier tous les hivers, à faire une séance de crossfit de temps en temps et à monter à cheval quand j'en ai l'occasion. Mais comme je suis très compétitive, il est difficile de tout faire et d'être performante dans tous les domaines au niveau que je m'impose.

Peux-tu nous parler de tes progrès en cyclisme en termes de dénivelé ?

Ma première côte c'était en 2018 à Majorque. Je n'avais jamais fait de montée et ma première sortie était un 120km et 3 000m de dénivelé. J'étais en KO technique à la fin.

Cet été, j'ai fait un 160km avec plus de 4 300m d'escalade dans les Dolomites.
Je me souviens avoir fait quelques collines dans le nord de Londres appelées les trois sœurs en 2018 quand j'ai commencé le cyclisme en pensant qu'un jour j'arriverai dans le top 10, et cette année, j'y suis arrivée !

Le cyclisme demande beaucoup de temps, et un entraînement régulier si tu veux progresser, comment t'organises-tu au quotidien ?

Je fais généralement du vélo le matin, en me levant à 4 h 50 et en parcourant 40 à 70 km. En été, il m'arrive aussi de faire des rides le soir, de 18 h à 20 h 30, puis de retourner au travail si nécessaire.

Peux-tu nous parler de ta routine personnelle ?

J'ai récemment pris un coach ! Mon entraînement est généralement de 1 à 2,5 heures une ou deux fois par jours avec 2 jours de repos par semaine et des sorties entre amis plus longues pendant les week-ends.

Quote

 

Un petit conseil à donner aux femmes qui aimeraient commencer le vélo ?

N'ayez pas peur de rejoindre un club ; les gens sont sympas et vous vous amuserez beaucoup.

J'ai même rencontré mon petit ami dans mon club de cyclisme, je ne l'aurais jamais cru. Mesdames, ce sera peut-être le cas pour vous aussi ;)

Si tu devais choisir un endroit sur Terre, quel serait-il ?

N'importe quel col de montagne, avec, on l'espère, de superbes Aiguilles. 

Selon toi, en tant que femme et cycliste, que pourrait-on faire ou mettre en place pour changer l'image du cyclisme féminin ?

We are not talking enough about women races, women events in general; also cycling brands usually don't really care about the women collection, it is small and often not sexy. I sometimes shop in the men collection when they do a XXS pro collection which is effectively an XS women to get something cool. 

Nous ne parlons pas assez des courses féminines, des événements féminins en général. De plus, les marques de cyclisme ne s'intéressent pas vraiment à la collection féminine, elle est le plus souvent très réduite et pas franchement sexy. Il m'arrive de faire des achats dans la collection homme lorsqu'ils font une collection pro XXS qui est en fait un XS femme pour avoir quelque chose de cool.

Quel est ton plus grand rêve en tant que cycliste ?

Rider toutes les routes les plus étonnantes que le monde a à offrir ! 

Une citation pour te définir ?

"Je suis du genre à me surpasser, je travaille, je travaille et je recommence encore et encore." - Venus Williams.

 

Suivez Marine sur Instagram : @marineg_london 

Instagram