Wilma Queen - Aenea Bisschops

Chez Wilma, on est une grande famille de meufs qui avançons ensemble afin de faire bouger les codes du cyclisme féminin 🤘
Pour vous faire découvrir les contours de notre Wilma way of life, on s'est associées à des femmes puissantes.
Let's us introduce you to nos ambassadrices 💜

"Le seul but que j'ai est de toujours prendre plaisir à faire du vélo"

 

Qui es-tu ?

Salut les filles, je m'appelle Aenea, j'ai 26 ans et je vis dans le sud des Pays-Bas.AENEA WOMAN CYCLING

Quand as-tu commencé à faire du vélo, et comment ?

Avec le recul, j'ai toujours aimé le vélo. Lorsque j'étais à l'école secondaire, ma sœur et moi enfourchions nos vélos pour aller à l'école. Je me souviens que j'ai toujours apprécié ces balades à vélo, mais à l'époque, je n'aurais jamais pensé que je l'adopterais comme passe-temps.

De très nombreuses années plus tard, en 2016, je voulais perdre du poids et j'ai commencé à suivre des cours de spinning (cyclisme en salle). Pendant des mois et des mois, j'ai suivi cinq cours par semaine. J'ai vu mon corps s'affiner, j'ai senti mes jambes se renforcer, mais plus important encore : c'est là que j'ai découvert à quel point j'aimais le vélo.
Lorsque le printemps est arrivé et que le soleil a recommencé à briller, j'ai acheté mon premier vélo. C'était un Gazelle Primavera de 1997, un vélo de route en acier : un vélo solide pour mes aventures à l'extérieur.

J'aimais beaucoup faire du vélo dehors, mais je me sentais vraiment vulnérable en tant qu'usager de la route. J'ai eu tellement peur que j'ai arrêté. Deux ans plus tard, j'ai commencé à travailler dans une entreprise avec de nombreux (autres) passionnés de vélo. Ils ont fini par me faire remonter à vélo, et à partir de ce moment-là, mon vélo et moi étions inséparables.

As-tu une routine d'entrainement ? Ou t'entraines-tu au feeling ? 

Pour l'instant, je ne suis pas de routine. Comme je suis encore assez novice dans le domaine du cyclisme, j'estime que chaque kilomètre parcouru est un pas dans la bonne direction. Le seul objectif que j'ai est de prendre du plaisir à faire du vélo et de m'améliorer en le faisant.

J'essaie d'alterner des sorties courtes et intensives avec des sorties d'endurance plus longues. J'essaie également de mélanger les entraînements sur le plat et dans les collines, afin de m'améliorer dans toutes les disciplines.

Comment as-tu progressé dans le cyclisme ? 

Je me suis fait beaucoup d'amis cyclistes l'année dernière et j'en suis très reconnaissante ! J'ai maintenant pas mal de gens avec qui faire des randonnées. Qu'il s'agisse d'une courte sortie d'entraînement, d'une sortie d'endurance ou d'une sortie estivale pour déguster une glace : la plupart du temps, quelqu'un est heureux de m'accompagner pour une nouvelle aventure.

Le cyclisme est un sport qui demande de la résilience, quelles ressources utilises-tu lorsque tu es à bout de force ?

Je pense que l'état d'esprit est un facteur déterminant pour le déroulement de votre sortie. Si vous prévoyez de faire un long ride, vous savez que les derniers kilomètres risquent d'être très difficiles. Si vous faites une courte sortie d'entraînement avec des sprints en montée, vous savez que votre cœur va battre la chamade au sommet et que vos jambes vont commencer à crier. Et ce n'est pas grave ! C'est normal d'avoir des difficultés.

La seule façon de s'améliorer est d'accepter et d'embrasser les moments où votre corps et votre esprit vous disent non. Et bien sûr, il est utile de prendre suffisamment de carburant pour le trajet. Je m'assure toujours d'avoir de l'eau et quelque chose à manger avec moi, même si le trajet est court. Vous ne savez jamais comment votre prochaine aventure va se dérouler. Vous pouvez avoir une crevaison ou vous perdre. C'est dans ces moments-là que vous serez reconnaissantes d'avoir apporté de la nourriture supplémentaire.

Comment te définis-tu aujourd'hui en tant que cycliste ?

Je ne me prends pas trop au sérieux. La partie la plus importante du cyclisme est de s'amuser. L'amélioration de soi vient juste après, et j'essaie donc de combiner les deux.

As-tu apporté des changements à ton régime alimentaire ou à ton mode de vie depuis que tu as commencé à faire du vélo ?

Oui ! Avant, je faisais beaucoup de musculation, avec un régime à base de protéines et assez pauvre en glucides. Lorsque j'ai recommencé à faire du vélo, j'ai découvert à mes dépens que les régimes pauvres en glucides ne sont pas très pratiques, hahaha. J'essaie maintenant de manger plus de glucides, surtout avant une sortie. Cela m'a beaucoup aidé, car je ne me sens plus aussi vite épuisé.

AEENEA WOMEN CYCLING WORDS MOTIVATION

Que représente pour toi la femme, la cycliste Wilma ?

Je suis une grande adepte de la couleur ; beaucoup d'amis m'appellent l'arc-en-ciel à vélo parce que je refuse de porter des vêtements ternes. Je ne suis pas le genre de fille qui veut porter ce que tout le monde porte. En fait, si beaucoup de gens le portent, je ne le porterai certainement pas, par principe.  Lorsque je suis tombée sur Wilma, j'ai eu l'impression d'avoir trouvé une marque qui me correspond, même si je n'ai pas encore vu de modèles. J'aime beaucoup l'histoire, le fait que Wilma soit écologique et que l'objectif principal soit que les cyclistes féminines se sentent bien dans leurs vêtements. Et comment ne pas aimer un design italien parfait ?

Un petit conseil à donner aux femmes qui aimeraient se mettre au vélo ?

YES GIRRRRL, GREAT IDEA! Tout le monde peut commencer à faire du vélo. C'est simple : il suffit d'enfourcher son vélo et de faire quelques kilomètres. Tu n'as pas besoin de rouler vite pour t'amuser et partir à l'aventure. Assure-toi d'avoir des ami.e.s avec qui tu peux partir à l'aventure si tu n'as pas envie de rouler seule. Oh, et commencez à faire des balades objectif glace. C'est une façon amusante de faire de l'exercice ET de manger de la bonne nourriture.

Quel est le plus bel endroit où tu as pu faire du vélo ?

Ohhh, compliqué de répondre à cette question ! J'aime beaucoup la région de l'Eifel, une chaîne de montagnes située dans l'ouest de l'Allemagne et l'est de la Belgique. On y trouve de belles montées et descentes, des virages en épingle, un beau lac et beaucoup de verdure.
Cependant, la région où je vis est également absolument fascinante. Dans le sud des Pays-Bas, au milieu des collines néerlandaises. Il ne faut que quelques minutes pour se rendre dans l'un des plus beaux endroits des Pays-Bas. Et seulement trente minutes pour gravir l'une de mes collines préférées : le Fromberg. C'est là que mes aventures cyclistes ont commencé.

Peux-tu nous raconter un moment que tu as préféré à vélo ?

C'est ce qui s'est passé ce week-end ! Pour le jour le plus long de l'année, j'ai fait mon plus long ride avec une amie et sa fille. Sa fille a fait sa première sortie de 75 km et plus et nous avons fait notre première sortie de 150 km. Le temps était superbe et c'était très amusant de faire une telle sortie entre filles. Nous avons eu beaucoup de plaisir sur la route ! Je suis vraiment contente de ce que j'ai accompli, surtout en ce qui concerne le rythme. Je ne suis pas une cycliste rapide, mais j'avais l'habitude d'être beaucoup plus lente. C'est amusant de voir les améliorations. 

Une dernière question, as-tu des adresses de ravitaillement à nous recommander dans ta région ?

Bonne question en effet ! Mon endroit préféré pour prendre un café est Fixed Gear Coffee. Ils ont deux sites : l'un au pied du Cauberg à Valkenburg et l'autre près du Vrijthof à Maastricht. Deux endroits de choix pour les cyclistes, si vous voulez mon avis. Leur cappuccino est extraordinaire, tout comme leur cheesecake.

Peux-tu nous en dire plus sur toi ? As-tu quelque chose que tu souhaites partager à la communauté Wilma ?

Je suis l'heureuse propriétaire de trois vélos et ils ont tous un nom.

  • Hulk : Liv Avail SL 1. Mon vélo de route actuel. Rien d'extraordinaire, mais je suis heureuse de faire mes kilomètres sur celui-ci.
  • Vintage : Gazelle Primavera de 1997, en acier. Mon tout premier vélo de route. Je l'utilise toujours pour de courtes promenades à la crème glacée et des trajets quotidiens. Aujourd'hui, c'est la pièce maîtresse de mon salon, car je l'ai accroché au mur.
  • Chef : Scott Aspect 920. Mon premier vélo de montagne ! 

Suivez Aenea sur Instragam : Aeenea Bisschops

Aeenea Bisschops woman cycling instagram account